Les anglicismes dans la communication

visuel_anglicisme_site_ik2_web

Dans un premier temps, il sera établi un état des lieux de la présence accrue de l’anglais dans notre quotidien mais également dans tous les secteurs de la société, en France et principalement dans la métropole nantaise.

Certaines questions seront posées :

> Et si la loi Toubon, la recommandations du CSA et l’emploi des termes recommandés au Journal officiel sont respectés et appliqués par tous les acteurs et décideurs de notre région ?

> Et si cet usage massif et généralisé des anglicismes n’est pas en train d’exclure la grande majorité des citoyens non anglophones de la communication commerciale, publique, médiatique, éducative, etc… ?

Puis, après analyse de ces axes de recherche et sur la base de ce qui aura pu être décelé, l’atelier a pour ambition d’émettre des conclusions et si nécessaire des recommandations à l’intention des acteurs et décideurs de la métropole nantaise comme des autres échelons territoriaux.

Enregistrer

Enregistrer

Contribution

Texte de cadrage de l’atelier par Sylviane Bourgeteau, déc. 2015

L’augmentation des anglicismes dans la communication
Quelles conséquences ?… « et si je speak pas anglais?! »